Faire indexer votre site par Google

Comme nous l’avons expliqué dans notre article Moteurs de recherche : comprendre leur fonctionnement et savoir s’adapter (faire du SEO), quand on lance une recherche dans Google, ce n’est pas la totalité du web qui est explorée, mais un index du web créé par Google, conservé dans des centres de données à travers le monde. Si vous voulez figurer dans les résultats de Google, vous devez commencer par vous assurer d’être dans leur index.

Un index pour les gouverner tous ! Bien que Google existe dans différents pays (par exemple google.fr, google.co.uk ou google.com), en différentes langues et soit conservé dans plus de 20 centres de données, il n’existe qu’un seul index du web. Celui-ci est dupliqué dans tous les centres de données du monde et est utilisé par toutes les versions de Google.

Vérifier que votre site est indexé

Une manière rapide de vérifier qu’un site est indexé dans Google, c’est d’utiliser le moteur de recherche lui-même. Tapez simplement « site: » suivi de votre nom de domaine dans la barre de recherche pour voir combien de pages de votre domaine figurent dans l’index Google.

Recherche Google avec la commande site
Recherche Google avec la commande site

Comme pour tous les résultats de recherche, vous pourrez en faire défiler jusqu’à 1 000. Si Google affiche zéro résultat, alors c’est qu’il n’a pas indexé votre site web.

Si vous souhaitez vérifier une seule URL, vous pouvez également utiliser l’opérateur « site: » de la manière suivante :

Recherche lancée dans Google sur site:https://www.seopress.org/blog/elementor-integration-seopress-3-9/ 
Recherche lancée dans Google sur site:https://www.seopress.org/blog/elementor-integration-seopress-3-9/

Un seul résultat s’affichera si la page est indexée, et aucun résultat ne s’affichera si elle ne l’est pas. Si vous n’obtenez aucun résultat, c’est que votre page n’est pas indexée dans Google. Il est donc normal de ne pas voir votre page apparaître lorsque vous menez des recherches sur vos mots-clés. La première étape, pour être classé, c’est d’être indexé.

Remarque : La page affiche également un résultat faisant la promotion de la Google Search Console – un excellent outil lorsque l’on souhaite savoir quelles pages sont indexées, et en fait pour indexer des sites et des pages. Pour plus d’informations sur la Google Search Console, voir plus bas.

Quand une page est indexée, il peut également être intéressant d’utiliser l’opérateur « cache: » pour savoir à quel moment Google a indexé votre page et en quoi elle consistait à ce moment-là.

Vous pourrez voir ce résultat en tapant cache:https://www.seopress.org/blog/elementor-integration-seopress-3-9/ dans la barre de recherche de Google.

Les informations situées en haut de la page indiquent que Google a mis en cache la page (c’est-à-dire qu’il en a conservé une copie) le 22 septembre – qui est sans doute aussi la date à laquelle Google a mis à jour pour la dernière fois son index pour cette page. En cliquant sur Version en texte seul, vous obtiendrez une image réaliste de ce que Google « a vu » de votre page.

Version en texte seul du cache d’une page dans Google
Version en texte seul du cache d’une page dans Google

Comment Google trouve-t-il de nouveaux sites ?

Depuis son lancement en 1998, Google trouve de nouvelles pages en explorant les pages web dont il a déjà connaissance et en suivant des liens. Quand le moteur de recherche est conduit à une nouvelle page, il ajoute l’URL de cette dernière à une file d’attente de pages à indexer. Quand vous créez un nouveau site web, il se peut que vous soyez indexé simplement parce que d’autres sites web ont renvoyé un lien vers votre site.

Des liens peuvent être produits sans aucune intervention de votre part, par des sites qui répertorient les nouveaux noms de domaine. Google fait également office de bureau d’enregistrement des noms de domaine, et a donc accès aux informations relatives à la création de nouveaux domaines. Mais les sites web sont souvent lancés longtemps après que le nom de domaine a été enregistré, c’est pourquoi il est toujours judicieux de chercher à créer des liens vers votre nouveau site à l’occasion de son lancement. Peut-être possédez-vous un autre site, qui peut diriger un lien vers celui-ci ?

Comment Google trouve-t-il de nouvelles pages ?

Après avoir exploré les pages de votre site à plusieurs reprises, Google saura si ce dernier ajoute fréquemment ou non de nouveaux pages et liens.

Pour assurer l’actualisation de son index, Google apprécie tout particulièrement les ressources qui l’aident à trouver de nouvelles URL et il explorera plus souvent les sites ajoutant fréquemment de nouveaux liens. Y compris des liens internes vers de nouveaux articles.

Un site web qui est statique, c’est-à-dire qui n’ajoute ni nouvelles pages ni nouveaux liens, sera moins souvent exploré par Google. Si vous n’apportez aucun changement à votre site WordPress pendant plusieurs mois, puis publiez une série de nouveaux articles, Google pourra mettre jusqu’à 10 jours avant de découvrir ces derniers. Si vous mettez à jour votre site tous les jours en ajoutant de nouvelles pages ou de nouveaux liens sortants, alors Google reviendra plus d’une fois par jour pour voir si vous avez ajouté du nouveau contenu et les nouvelles pages seront indexées en quelques heures seulement.

Si vous utilisez WordPress pour publier un blog, peut-être avez-vous paramétré votre page d’accueil de sorte qu’elle affiche vos derniers articles au lieu de rester statique. C’est une excellente façon de permettre à Google de trouver ces nouvelles pages. Il est également possible d’ajouter des pages qui ne sont pas accessibles depuis la page d’accueil, ni même depuis les autres pages de votre site web. Google aura sans doute du mal à trouver ces pages.

Sitemaps

Une manière de s’assurer que Google trouve toutes les pages de votre site web (même lorsqu’elles ne sont pas accessibles depuis votre page d’accueil) consiste à utiliser des sitemaps. Un sitemap est un fichier XML listant toutes vos URL. Il est de bonne pratique de fournir un sitemap listant toutes les URL publiées sur votre site et d’actualiser ce fichier dès que vous ajoutez une nouvelle page.

Depuis sa version 5.5, WordPress génère automatiquement le sitemap dans un fichier nommé /wp-sitemap.xml. Ce fichier est automatiquement mis à jour lorsque vous ajoutez un article ou une page.

Si vous utilisez SEOPress et WordPress 5.5 ou une version ultérieure, SEOPress supprimera le sitemap natif et continuera à générer de nouveaux sitemaps dans un fichier nommé /sitemaps.xml à l’aide des paramètres choisis dans l’admin de SEOPress (choix des types d’articles et taxonomies).

Google a introduit les sitemaps pour la première fois en 2005. Leur emploi n’est pas obligatoire pour figurer dans Google, mais le moteur de recherche les recommande et promeut fortement, car ils lui permettent de trouver plus efficacement de nouvelles pages qu’une simple exploration. L’utilisation de sitemaps ne vous fait pas gagner des places dans le classement, mais peut accélérer l’indexation de vos pages.

Vous pouvez indiquer l’adresse de votre sitemap dans le fichier robots.txt de votre site et vous pouvez la renseigner dans la Google Search Console. Si votre sitemap possède un nom de fichier courant, du type sitemap.xml, wp-sitemaps.xml, etc. Google le trouvera sans que vous ayez à le renseigner dans robots.txt ou dans la Google Search Console.

Indexer un site à l’aide de la Google Search Console

La Google Search Console, précédemment nommée Webmaster Tools, donne aux propriétaires de site un aperçu puissant de ce que Google sait sur leur site web. Vous pouvez passer en revue les pages indexées par Google, voir si elles ont des problèmes d’indexation et obtenir des informations sur leurs performances en termes de classement et de trafic. Nous vous recommandons vivement d’ouvrir un compte Google Search Console et d’y ajouter votre site.

Vous pouvez utiliser SEOPress pour ajouter votre site WordPress dans la Google Search Console.

Si vous ajoutez un nouveau site dans la Search Console, Google l’ajoutera à sa file d’attente en vue de son indexation. Il commencera d’abord par rechercher un sitemap, mais il explorera également le site de lien en lien. Les liens renvoyant à d’autres sites seront également collectés et indexés à cette occasion-là.

Dans le menu IndexSitemaps, vous pourrez envoyer et visualiser le statut du sitemap sur la durée.

La fonctionnalité d’inspection d’URL, située en haut de la Google Search Console, vous permet de saisir n’importe quelle URL et de cliquer sur le lien DEMANDER UNE INDEXATION. Cela peut augmenter la vitesse à laquelle une nouvelle page ou les modifications apportées à une page existante peuvent être indexées.

L’outil d’inspection de la Google Search Console peut servir à demander une indexation. 
L’outil d’inspection de la Google Search Console peut servir à demander une indexation.

Conclusion

Deux informations importantes sont à retenir de cet article :

  • Se faire indexer est la première étape pour se faire classer dans Google.
  • Publier fréquemment de nouveaux articles augmentera la vitesse d’indexation des nouvelles pages.

N’oubliez pas qu’une bonne partie de l’algorithme de classement de Google repose sur les liens entre pages. Il est donc important de pouvoir accéder à toutes vos pages depuis des liens cliquables dans votre page d’accueil et que votre site WordPress, vos articles et pages individuels reçoivent des liens de sites extérieurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Augmentez votre trafic !

Téléchargez SEOPress dès maintenant et débutez l'optimisation du référencement de votre site WordPress.

ABONNEZ-VOUS pour recevoir les dernières actualités SEO et des promos exclusives !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.