L’importance des backlinks

Google révolutionna les recherches sur le web en 1998, en lançant un moteur de recherches qui utilisait les liens pour classer les pages.

Au départ, les recherches sur le web ressemblaient beaucoup aux recherches sur votre ordinateur. Lorsque vous effectuez une recherche sur votre ordinateur, vous obtenez la liste de tous les fichiers dont le contenu ou le nom contiennent le terme recherché. Un nom de fichier contenant ce terme sera placé plus haut dans les résultats. La présence de ce terme plusieurs fois dans le document favorisera aussi sa position dans le classement.

Dans les premiers temps du web, cela fonctionna très bien, mais vite, il y eut trop de recherches renvoyant trop de résultats et les webmasters pouvaient manipuler leur classement bien trop facilement, en bourrant de mots clés les pages ou noms de fichiers (URL). Google devint aussitôt très populaire, car les résultats étaient de bien meilleure qualité que les résultats des autres moteurs de recherche (comme Excite ou Alta Vista). Et ceci, grâce à l’utilisation de liens dans l’algorithme.

Bien que l’algorithme de Google ait changé au fil des ans et que le web soit un million de fois plus grand (et que Google soit moins enclin à vous diriger rapidement vers d’autres sites web), les liens entre les pages restent un facteur de classement important. Pour remporter l’une de ces précieuses premières places dans Google, il faut toujours, en règle générale, avoir de bons liens qui pointent vers votre site – même si la nature de ce qui constitue un bon (ou un mauvais) lien reste toujours sujette à débat.

Dans cet article, nous allons nous attarder sur l’importance des backlinks. Dans de futurs articles, nous verrons comment évaluer votre profil de backlinks actuel et les stratégies à mettre en place pour obtenir des liens d’autres sites (produire du super contenu est un bon début).

Que sont précisément les backlinks ?
Les backlinks, ou liens retour, sont les liens qu’une URL reçoit en provenance d’autres URL. Les pages web contiennent des liens vers d’autres pages web. Il peut s’agir de liens vers d’autres pages de votre site (liens internes) ou vers des pages d’autres sites (liens externes). Les liens peuvent figurer dans un menu, dans des images ou dans du texte – soulignés en bleu dans un paragraphe. Les liens peuvent pointer vers d’autres pages web ou ressources, comme des images ou un fichier PDF. Il est rare qu’une page ne contienne aucun lien.

Pour savoir quels backlinks vers votre site partent d’autres sites, il vous faut des outils indexant l’intégralité du web.

L’invention de PageRank

Au cœur de l’algorithme de Google de 1998, il y a l’outil breveté PageRank, dont le nom fait référence à Larry Page, son inventeur, et non aux pages web qu’il classe.

Selon la légende, Page eut l’idée d’utiliser les liens pour classer les pages après avoir eu une discussion avec son père sur le système employé par les universitaires pour s’évaluer entre eux. Si le nombre d’articles publiés était une méthode classique pour mesurer le succès d’un universitaire, les universitaires préféraient quant à eux un meilleur système, consistant à compter le nombre de fois où leur article était cité par leurs pairs (décompte de citations).

En appliquant ce principe au web, Page imagina que les « backlinks » (liens reçus par une page) pourraient être utilisés de la même manière que les citations, pour classer les pages par importance et produire de meilleurs résultats de recherche. Avec Sergey Brin, il se lança dans le développement de BackRub pour en faire la démonstration, créant un index de liens entre sites pour accéder rapidement aux liens retour de n’importe quelle URL.

Mais simplement « compter les liens retour » n’était pas un indicateur suffisant pour améliorer les résultats et était, encore une fois, exposé aux manipulations des webmasters. Il imagina donc la formule mathématique brevetée PageRank pour classer les pages web en fonction de la probabilité qu’un internaute les découvre en cliquant sur leur lien aléatoirement au cours d’une séance de navigation sur le web.  Une page web peu susceptible de recevoir des visites par clics aléatoires figurerait en bas du classement. Une page web recevant de nombreuses visites par clics aléatoires figurerait en haut du classement.

Avant son lancement, BackRub fut rebaptisé Google et, comme le relate la thèse de Page, introduisit PageRank comme facteur de classement aux côtés d’autres facteurs de classement traditionnels (tels que l’insertion d’un mot clé dans un nom de fichier et le contenu de la page) pour produire de nouveaux – et meilleurs – résultats de recherche. Le texte utilisé dans le lien entre sites devint également un facteur de classement aussi important que le nom de fichier (URL) de la page elle-même.

Le classement PageRank dans la barre d’outils

En 2000, Google publia une barre d’outils qui affichait un score PageRank allant de 0 à 10 pour toute page visitée.

Google Page Rank toolbar
Google Page Rank toolbar

Bien que cette échelle de 0 à 10 indiquât approximativement la position d’une page en termes de PageRank, l’idée d’augmenter son classement PageRank devint un critère de SEO très important. Pour être valable, un lien devait provenir d’une page dotée d’un PageRank élevé.

Seules les pages les plus populaires du monde affichaient un score de 10 – par exemple les pages d’accueil de google.com et whitehouse.gov. Les pages impopulaires affichaient un score de 0. Toutefois, il était également possible qu’une page enregistre un score de 0 parce que Google ne l’avait pas encore indexée ou n’avait pas encore calculé son PageRank (avant 2002, Google ne recalculait le PageRank qu’une fois par mois).

Les webmasters recherchaient les pages affichant un PageRank élevé (6 ou 7 pour la plupart d’entre eux) dans la barre d’outils, avant de formuler leurs demandes de liens. La théorie avancée était que vous augmenteriez votre propre PageRank si des pages disposant d’un PageRank élevé pointaient vers votre site. Par exemple, un lien en provenance de la page d’accueil whitehouse.gov pouvait très fortement augmenter votre classement pour de nombreux mots clés (même si Bill Clinton ne répondait jamais à nos appels).

Google arrêta de mettre à jour le PageRank de la barre d’outils en 2013, puis supprima l’accès au classement PageRank en 2016. En partageant les informations PageRank, Google avait contribué à son insu au business des sites fabriqués pour vendre des liens dotés de PageRank à d’autres sites. Même si PageRank n’est plus accessible au public, il est toujours très présent dans l’algorithme de Google, aux côtés d’autres éléments signalés par les liens. Il reste donc intéressant d’essayer de calculer le classement PageRank pouvant résulter des liens. Certains prestataires comme Majestic et Moz indexent les liens, comme Google, pour tenter de calculer un équivalent de PageRank.

Systèmes de liens

Google décourage les webmasters d’acheter des liens pour acquérir un classement PageRank. Sur la page d’aide de Google consacrée aux systèmes de liens, on peut lire que les sites utilisant des systèmes de liens pourront voir leur classement se détériorer.

D’autres techniques populaires visant à gonfler artificiellement le PageRank d’un site sont également critiquées, notamment le guest-blogging, les échanges de liens ou le don de produits contre des articles.

Au fil des ans, Google a mis au point des algorithmes antispam pour détecter les systèmes de liens (dont Penguin, qui est le plus connu), mais les réclamations sont également étudiées manuellement.

Des actions manuelles peuvent être initiées par l’équipe WebSpam de Google, ce qui peut entraîner la suppression des pages incriminées des résultats de recherche de Google. Les webmasters disposant d’un compte Google Search Console actif reçoivent une notification par e-mail en cas d’action manuelle initiée contre leur site.

Raisons supplémentaires d’accorder de l’importance aux liens

Lorsque l’on examine des backlinks et que l’on gère des campagnes de « netlinking » (travail de recherche de liens), il peut être intéressant d’ignorer le PageRank.

Les liens émanant de sites populaires sont par nature d’excellentes sources de trafic et de conversion pour votre site web. Le fait d’être mentionné sur certains sites (avec le lien qui va avec) est également très bon pour votre réputation.

Dans de futurs articles, nous examinerons quelques techniques d’évaluation de backlinks, ainsi que des pistes pour l’obtention de liens supplémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Augmentez votre trafic !

Téléchargez SEOPress dès maintenant et débutez l'optimisation du référencement de votre site WordPress.

ABONNEZ-VOUS pour recevoir les dernières actualités SEO et des promos exclusives !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.