Les dernières mises à jour Google – troisième trimestre 2020

L’été a tiré à sa fin et Google n’a pas publié la grande mise à jour d’algorithme que nous avions pris l’habitude d’attendre. Puis, durant la dernière semaine du trimestre (donc, officiellement, à l’automne), les spécialistes du SEO ont signalé d’importantes fluctuations dans les résultats de recherche et déclaré avoir débusqué une importante mise à jour ! Or, celle-ci n’était autre qu’un bug dans l’index de Google, bug qui est toujours en cours de correction à l’heure où nous écrivons cet article.

En fait, Google a rencontré trois problèmes d’indexation au cours de la dernière semaine du mois de septembre, qui ont peut-être affecté la visibilité et le trafic de votre site. Nous allons tout d’abord nous y intéresser, avant de passer en revue le reste de l’actualité de Google de juillet à septembre 2020.

Bug dans l’indexation des URL canoniques

On a commencé à signaler d’importants changements dans le classement aux alentours du 23 septembre avec, simultanément, d’étranges valeurs attribuées aux URL canoniques dans la Google Search Console. Les URL canoniques sont la solution trouvée par Google pour gérer le contenu en double : lorsque plusieurs pages possèdent le même contenu, Google choisit l’une d’entre elles comme canon (c’est-à-dire la version originelle) et l’affichera dans les résultats de recherche à la place de ses copies. Vous pouvez également spécifier l’URL canonique de votre choix dans le code HTML de vos pages. Voir le guide de Google sur la consolidation des URL en double.

L’index des URL canoniques s’est embrouillé aux alentours du 22 septembre et il semble que des URL totalement aléatoires aient été utilisées en guise de versions canoniques de pages d’un même site dans une partie de l’index. Les choses sont lentement rentrées dans l’ordre et étaient réglées le 6 octobre. Le classement de milliers de sites en a été affecté.

Il est rare que des erreurs d’une telle ampleur se produisent dans Google, mais des faits similaires se sont produits en avril 2019.

Bug dans l’indexation de Google News

Le 28 septembre, entre 18h45 et 20h45 E.T. (côte est des États-Unis), aucune information n’a été indexée dans Google News – alors que, bien évidemment, de nombreux sites d’actualité ont publié des nouvelles dans ce laps de temps. Ce bug a été signalé sur le compte Twitter Search Liaison de Google, @searchliaison.

Ce compte est intéressant pour suivre l’actualité des mises à jour et, désormais, des signalements de bugs de Google.

Tweet Post Google SearchLiaison
Tweet Post Google SearchLiaison

Bug dans l’indexation des pages mobiles

Parallèlement au bug ayant frappé l’indexation des URL canoniques, Google a signalé des problèmes touchant l’indexation des versions mobiles des pages. Une communication a été faite le 2 octobre, une fois de plus sur le compte Twitter Search Liaison de Google. « Le problème d’indexation des pages mobiles a touché à peu près 0,2 % de notre index. Il a commencé début septembre, mais il y a eu un véritable pic vers le milieu de cette semaine, jusqu’à tard hier. Depuis, nous avons restauré environ un quart de ces URL et le travail de traitement continue. »

En mars, Google annonçait qu’il adopterait en septembre 2020 un mode d’indexation priorisant les pages mobiles, mais cette échéance a été reportée au 21 mars.

Classement dans Google Discover : les nouvelles consignes de Google

Au mois de juillet, Google a publié de nouvelles consignes pour figurer dans le populaire Google Discover, principalement utilisé sur smartphone via l’application Google Search. N’importe quel site peut être listé dans Google Discover, aucune validation par Google News n’est requise, mais priorité sera donnée aux articles récents affichant clairement une date de publication, des informations sur l’éditeur et l’auteur (se rapprochant des recommandations Google EAT) et les titres pièges-à-clics seront écartés. Le fait de publier des images de haute qualité, d’au moins 1200 pixels de large, est très important et vous devriez activer le paramètre max-image-preview:large (activé par défaut dans SEOPress).

Lire les consignes complètes de Google

Nouveau Guide Google
Nouveau Guide Google

La session WordPress de la Non-conférence virtuelle des webmasters

Étant toujours dans l’impossibilité d’organiser des événements physiques, Aurora Morales et Martin Splitt de Google (voir photo ci-dessous) ont organisé une non-conférence virtuelle des webmasters le 26 août. Non-conférence, non pas parce qu’elle se tenait en ligne, mais parce qu’il s’agissait en fait de sessions interactives réunissant des webmasters, au lieu d’une présentation animée par le staff de Google, comme on a pu le voir lors de précédentes éditions. L’une des 17 sessions proposées était consacrée à l’extension Google Site Kit pour WordPress. Le résumé fourni par Google indique simplement que « les utilisateurs étaient déroutés par les écarts entre les données consultables dans l’extension, selon qu’elles sont présentées dans Analytics ou dans Search console. »

Vous pourrez trouver ici un bref tour d’horizon de ces 17 sessions.

Aurora Morales et Martin Splitt en plein brain storming
Aurora Morales et Martin Splitt en plein brain storming

Googlebot fonctionnera avec HTTP/2

En septembre, Google a annoncé que son robot d’exploration, Googlebot, utiliserait HTTP/2 pour se connecter aux sites web, dans la mesure du possible et quand cela lui semble utile. HTTP/2 est utile à Google car il augmente la vitesse à laquelle les pages sont téléchargées. Si cette évolution aidera probablement certains sites à se faire indexer plus rapidement et fréquemment, HTTP/2 n’est pas considéré comme étant un facteur de classement.

Bien que certains navigateurs aient adopté HTTP/2 dès 2015, de nombreux serveurs web ne l’utilisent toujours pas. Vous pouvez vérifier si votre site « parle » le HTTP/2 à l’aide de KeyCNDs HTTP/2 Test.

Les experts conseillent généralement de passer au HTTP/2 dans une optique SEO, car il devrait améliorer la rapidité des pages sur Chrome – une information que Google utilise en revanche comme facteur de classement. Passer de HTTP/1.1 à HTTP/2 entraîne une modification dans le logiciel serveur, dont se charge votre fournisseur d’hébergement. Aucune modification de votre site web n’est nécessaire.

Ce qui est surprenant, ici, c’est plutôt que Googlebot n’a pas utilisé HTTP/2 avant 2020. John Mueller, de Google, analyste des tendances chez les webmasters, déclarait déjà, dans un Webmasters Hangout de novembre 2015, qu’il s’attendait à ce qu’il soit prêt d’ici la fin de l’année ou début 2016.

Les facteurs de classement local 2020

BrightLocal succède à David Mihm et à Moz pour assumer la responsabilité de l’enquête sur les facteurs de classement local, dont elle a publié en septembre l’édition 2020, intitulée Local Search Ranking Factors 2020: What Affects Local Rankings?.

L’enquête, conduite auprès de plusieurs spécialistes du SEO local, apporte d’intéressants éclairages sur la manière dont les algorithmes de classement local de Google fonctionnent – en particulier pour 2 types de résultats : le pack local (fourni par Google Maps) et les résultats naturels.

Cette année, les résultats ont révélé que Google My Business revêtait une importance croissante pour un classement dans le pack local, mais moindre pour un classement de résultats naturels.

Extrait du rapport sur les facteurs de classement local
Extrait du rapport sur les facteurs de classement local

Malheureusement, aucune question de l’enquête n’aborde la question spécifique du rôle joué par les données structurées Schema.org dans le classement. Pourtant, les critères sur page sont importants. Dans un autre article, intitulé How to Optimize for Local Search (comment optimiser votre site pour les recherches locales), Brightlocal conseille effectivement « d’utiliser des schémas Local Business, Organization, Product et Service » parmi les 4 actions indispensables à effectuer sur une page pour optimiser cette dernière à destination des recherches locales.

Si vous n’avez pas encore ajouté les schémas à votre site WordPress, lisez notre article Comment utiliser les schémas dans votre site WordPress avec SEOPress PRO.

Google lance Web Creators et une nouvelle extension WordPress

Au mois de septembre, Google a lancé une initiative intéressante qualifiée de « Communauté de créateurs web, pour se développer et générer des idées ». Un créateur web étant toute personne créant du contenu pour le web, ce qui inclut les blogueurs.

L’initiative a été déclinée (en anglais) sous forme de blog et de comptes dédiés sur Twitter Instagram et YouTube.

L’une des premières annonces faites sur cette nouvelle plate-forme concerne le lancement officiel de l’extension Google Web Stories pour WordPress. Suivie de près par le dévoilement d’un carrousel Web Stories dans Google Discover.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Augmentez votre trafic !

Téléchargez SEOPress dès maintenant et débutez l'optimisation du référencement de votre site WordPress.

ABONNEZ-VOUS pour recevoir les dernières actualités SEO et des promos exclusives !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.