NOFOLLOW – la fin ?

Le 1er mars 2020, Google a modifié sa façon de traiter les liens NOFOLLOW existant entre les pages. Cela pourra avoir des conséquences importantes sur la manière dont les sites seront désormais classés dans Google, car les liens restent un élément important de l’algorithme de Google. Voyons ce que cela implique pour les blogueurs.

NOFOLLOW, avant

Google parcourt le web en suivant des liens d’une page à l’autre. La beauté d’Internet, c’est que des liens peuvent vous transporter de la page d’un site web à un bout de la planète à la page d’un site web à l’autre bout de la planète – tissant ainsi une toile mondiale de liens (ou World Wide Web, qui traduit littéralement ce concept). Google utilise également les liens existant entre les pages pour calculer le PageRank, un facteur servant au classement des résultats de recherches.

En 2005, Google introduisit un attribut NOFOLLOW pour les blogs. Le but était d’empêcher les blogueurs de participer à la manipulation du PageRank via les commentaires, ces derniers étant fortement spammés par des sites espérant améliorer leur classement.

« No follow » se traduit par « ne pas suivre ».

Voici ce à quoi ressemble un lien auquel a été ajouté un attribut NOFOLLOW :

<a href="http://www.example.com/" rel="nofollow">

Celui-ci indiquait auparavant à Google de ne pas suivre le lien vers http://www.example.com/ et de ne pas l’intégrer dans le calcul du PageRank. Google ne gardait même pas la trace de l’existence du lien entre ces deux pages.

À l’époque, Google mentionna que cet attribut pouvait être utile à des sites autres que des blogs et, plus tard, insista pour qu’il soit utilisé avec les liens sponsorisés – liens payants, bannières, échanges de liens, etc. Certains référenceurs conseillent également d’utiliser NOFOLLOW dans les liens sortants pour éviter la fuite de PageRank ou de l’associer à leurs liens internes à des fins de « PageRank sculpting » (s’assurer que les pages les plus importantes de votre site reçoivent le meilleur PageRank possible d’autres pages).

NOFOLLOW, maintenant

NOFOLLOW existe toujours et peut – et devrait – toujours être utilisé. Toutefois, depuis le 1er mars, Google stocke dorénavant les liens NOFOLLOW et peut les utiliser dans le calcul du PageRank. Avant, NOFOLLOW faisait figure de directive, maintenant c’est une simple suggestion. Dans la plupart des cas, Google continuera probablement à ignorer ces liens, mais sera conscient de leur existence. Dans les deux cas, cela peut entraîner de grandes différences pour ce qui est du classement.

Ce changement a été annoncé par Google en septembre 2019 sur son blog des webmasters, ainsi que par Vincent Courson de chez Google, au SEOCamp parrainé et suivi par SEOPress à Bayonne !

Outre ce changement dans le traitement des liens NOFOLLOW, Google a également indiqué la création de deux nouveaux attributs que les webmasters pourraient utiliser à la place ou en complément de NOFOLLOW : UGC et SPONSORED.

UGC, pour User Generated Content (contenu généré par les utilisateurs) peut être utilisé pour signaler que des liens ont été créés dans vos pages par des utilisateurs, et non par les webmasters. Les commentaires suite à un article en sont un très bon exemple. Cet attribut est désormais pris en charge par défaut dans WordPress.

<a href="http://www.example.com/" rel="ugc">

SPONSORED peut être utilisé pour indiquer qu’un lien s’inscrit dans une sorte d’entente financière entre le site émettant le lien et celui le recevant. Il pourra s’agir d’un lien payant, d’un lien d’affiliation ou même d’un lien donné à un site qui vous aurait gratuitement remis un produit en vue d’écrire un article.

<a href="http://www.example.com/" rel="sponsored">

En quoi cela va-t-il modifier les résultats de recherches ?

En intégrant quelques liens NOFOLLOW, Google va recalculer le PageRank pour l’ensemble du web. Dans la mesure où PageRank influence le classement, le changement pourrait être important. Mais il reviendra à Google de décider quels liens NOFOLLOW intégrer, ce qui pourra prendre un certain temps.

Google espère récupérer les liens perdus à cause de NOFOLLOW. En théorie, dans l’intention d’améliorer la qualité de ses résultats. L’une des grandes questions qui se posent est de savoir si Google se remettra à tenir compte des liens en provenance de Wikipédia. Il y a quelques années, tous les liens de Wikipédia ont adopté NOFOLLOW, en raison d’un spamming élevé.

Le stockage des liens inter-sites NOFOLLOW, UGC et SPONSORED permettra également à Google de mieux analyser les liens entre les sites et de lutter contre le spam. Il faut aussi garder à l’esprit que cela pourrait entraîner plus de pénalités pour lien sortant artificiel, pour les sites ne suivant pas les consignes de Google. Si votre site web comporte un lien affilié qui n’est ni NOFOLLOW ni SPONSORED, alors Google sera désormais en capacité de le comparer à d’autres liens NOFOLLOW du web. Si d’autres affiliés utilisent NOFOLLOW ou SPONSORED alors que vous ne le faites pas, il peut y avoir des problèmes.

Conclusion NOFOLLOW – la fin ?

NOFOLLOW existe encore, vous devriez continuer à l’utiliser ou commencer à utiliser UGC et SPONSORED, s’ils sont plus appropriés. Si votre blog recueille des commentaires, vérifiez que les liens créés par les utilisateurs contiennent bien soit l’attribut NOFOLLOW, soit l’attribut UGC (ou les deux).

Si votre site contient des liens affiliés, publicitaires ou payants, associez les attributs NOFOLLOW ou SPONSORED à ces liens. Plus d’informations de Google sur la façon de qualifier les liens sortants.

À notre avis, l’utilisation de NOFOLLOW pour des liens sortants ou internes est en général une mauvaise idée. La popularité grandissante de ces techniques est peut-être la principale raison pour laquelle Google a voulu modifier sa façon de traiter NOFOLLOW. En ne tenant pas compte des liens NOFOLLOW, il ratait des signaux importants, nécessaires à la bonne indexation des pages.

Si vous ne savez pas trop quels liens sortants vous avez sur votre blog (NOFOLLOW, SPONSORED ou UGC ?), vous pouvez utiliser un outil du type ScreamingFrog pour analyser votre site. La version 12 et les versions ultérieures disposent d’une colonne Attribut lien (Link Attribute) dans le rapport sur les liens sortants (Outlinks report).

Si vous souhaitez aller plus loin, vous pouvez essayer l’obfuscation de liens à l’aide de l’extension OBF Link de WP Rank.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Augmentez votre trafic !

Téléchargez SEOPress dès maintenant et débutez l'optimisation du référencement de votre site WordPress.

ABONNEZ-VOUS & obtenez des offres exclusives !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.