Optimisez votre article WordPress pour un mot clé

Dans un article récent, nous nous demandions comment Trouver les bons mots clés pour le référencement de votre site. Dans celui-ci, nous allons voir comment optimiser un article pour un mot clé. Enfin, dans un article à venir, nous examinerons comment structurer votre site (articles, catégories et balises, pages, pages parents et menus) en fonction de vos recherches de mots clés.

Prenons l’exemple d’un article rédigé pour cibler le mot clé anglais « Types of Indian Curries » (Styles de currys indiens).

Vous souhaitez assurer l’optimisation de votre article à destination de moteurs de recherches comme Google, pour augmenter vos chances de sortir dans les résultats lorsqu’un internaute tape « Types of Indian Curries ».

Même si de nombreux critères entrent en compte dans le classement des pages par les moteurs de recherches, l’optimisation « on-page », c’est-à-dire sur la page même, est une première étape importante.

L’optimisation des pages HTML

Cela peut paraître évident, mais la règle numéro 1 lorsque l’on optimise une page web pour un mot clé particulier est d’utiliser ce mot clé au moins une fois dans cette page. Il est très rare qu’une page soit classée pour un terme recherché, si ce dernier ne figure pas dedans. De l’avis général concernant l’optimisation des pages HTML, il faudrait également placer votre mot clé à certains endroits précis de votre page :

  • URL
  • Balise TITLE
  • Balise META description
  • Balise H1
  • Balises H2, H3
  • Texte ALT d’au moins une balise IMG de la page

La balise TITLE est sans doute celle qui compte le plus pour le SEO et doit respecter une limite d’environ 60 caractères. Il est conseillé de placer les mots clés au début de la balise. L’espace restreint dont dispose la balise TITLE est l’une des raisons pour lesquelles il est judicieux de consacrer un article ou une page par mot clé ciblé, au lieu d’essayer de créer une seule page pour toute une liste de mots clés.

Le contenu de cette balise n’est pas visible sur la page de votre site, mais elle s’affiche dans l’onglet du navigateur et, fait important à l’égard du SEO, elle sert de lien vers votre page dans les résultats des moteurs de recherches.

Exemple de résultats de recherche Google
Exemple de résultats de recherche Google

Optimiser vos articles WordPress

Un article WordPress est lui aussi une page HTML. Étudions la création d’un article dans WordPress, en nous assurant que toutes les balises nécessaires et l’URL sont optimisées dans la page HTML produite.

Titre de l’article

Le titre de l’article servira à générer votre balise H1, votre URL (via le permalien) et, par défaut, votre balise TITLE.

Vous n’êtes pas dans l’obligation de créer un titre en tous points fidèle à votre mot clé. Par exemple, vous pourriez choisir « All types of Indian Curries – your ultimate guide » (Tous les styles de currys indiens : le guide ultime) ou « My humble guide to types of Indian Curries » (Mon humble guide des divers styles de currys indiens).

Ajout d'un titre d'article depuis Gutenberg
Ajout d’un titre d’article depuis Gutenberg

Le permalien sera établi dès que vous enregistrerez votre article et incorporera automatiquement les termes de votre titre dans votre URL. Le permalien sera modifié à chaque fois que vous changerez le titre de votre article jusqu’à sa publication. Mais après la première publication, vous aurez besoin de modifier le permalien si vous changez de titre et vous assurer que la redirection depuis l’ancienne URL fonctionne bien. En termes de SEO, ce n’est pas l’idéal.

Nous vous recommandons donc vivement de trouver le bon titre du premier coup !

Ajout d'un titre depuis l'éditeur de blocs WordPress
Ajout d’un titre depuis l’éditeur de blocs WordPress

Le texte de l’article

Comme nous le disions plus haut, votre mot clé devrait figurer au moins une fois dans le texte de votre article. Vous pouvez le faire ressortir en le mettant en gras.

Mise en avant des mots clés - Editeur de blocs
Mise en avant des mots clés – Editeur de blocs

Combien de mots faut-il rédiger dans une optique SEO ?

C’est une question délicate. Nous vous recommandons un minimum de 300 mots, pour que les moteurs de recherches estiment votre article digne d’être indexé. Voici notre traduction de ce que Google dit sur la question dans ses Consignes à l’intention des évaluateurs-qualité (Quality-Rater Guidelines) : « La quantité de contenu satisfaisante pour une page dépend du sujet et de la finalité de la page. Une page de bonne qualité sur un sujet général, déjà amplement traité, aura plus de contenu qu’une page de bonne qualité consacrée à un sujet plus pointu. »

Si vous écrivez réellement le « Guide ultime » des currys indiens, 300 mots risquent de ne pas suffire !

Pour plus d’infos sur les évaluateurs-qualité et les Consignes : https://support.google.com/websearch/answer/9281931?hl=fr

Combien de fois faut-il répéter le mot clé ?

Google insiste bien sur le fait qu’il n’applique pas de limite de densité de mots clés. C’est pourquoi SEOPress ne vous avertit pas lorsque la fréquence d’un mot clé pour 100 mots est élevée – mais il vous avertit lorsque ce mot clé n’est pas détecté dans votre texte.

Toutefois, il faut admettre qu’un article contenant un mot ou une expression répétée trop souvent peut passer pour être de mauvaise qualité. Ce qu’il faut essayer d’éviter, c’est le « bourrage de mots clés », c’est-à-dire l’utilisation excessive d’un mot ou d’une expression particulière dans un texte, ce qui réduira la qualité générale de la page.

Qu’est-ce que le bourrage de mots ?

Le bourrage de mots consiste à bourrer (ou assurer le bourrage d’) un ou plusieurs mots clés dans un texte consacré au bourrage de mots afin d’illustrer le phénomène du bourrage de mots. Bourrer un texte de mots, tout comme le bourrage de mots clés dans un texte, c’est mal.

Les balises H2, H3, etc.

Selon votre thème, le titre de votre article deviendra normalement l’unique balise H1 de votre page. Lorsque vous optimisez un article de blog, il est également judicieux d’incorporer vos mots clés dans les titres H2 et H3.

En langage HTML, les titres se déclinent en H1, H2, H3, H4, H5 et H6. Il s’agit généralement de titres à la police décroissante, mais qui reflètent en fait une hiérarchie de titres, sous-titres, sous-sous-titres, etc. Un titre H2 devrait succéder à un titre H1, un titre H3 devrait succéder à un titre H2. L’utilisateur de SEOPress Elephant-word.com utilise une fonctionnalité de table des matières qui illustre la manière dont les titres H1, H2 et H3 sont utilisés dans cet article.

Exemple de Table des matières
Exemple de Table des matières

Dans WordPress, vous pouvez ajouter un bloc de titre et choisir s’il s’agit d’un H2, H3, etc.

Créer ses propres titres en augmentant la taille de la police d’une ligne de texte n’aura pas le même effet. Les titres H2 et H3 sont spécifiquement définis comme tels dans le code HTML.

Titres de niveaux - Editeur de blocs
Titres de niveaux – Editeur de blocs

Le texte ALT d’une image

Le texte ALT d’une image est un « texte alternatif » utilisé à la place des images dans les navigateurs qui n’affichent pas d’images – ce texte apparaîtra dans l’emplacement réservé à l’image. Autrefois, l’internaute avait la possibilité de naviguer sur le web sans charger les images, pour bénéficier d’une expérience de navigation plus rapide. De nombreux e-mails en langage HTML ne chargent pas les images, mais ce texte alternatif. Les internautes malvoyants disposent de navigateurs qui lisent le contenu des pages et ont besoin de ce texte ALT pour comprendre ce que sont les images.

Le texte ALT est également utilisé par Google pour décrypter le contenu des images. Une bonne pratique SEO consiste donc à utiliser vos mots clés dans au moins une image de votre page. Idéalement, une image qui illustre bien le sujet de votre article.

Vous pouvez modifier le texte ALT dans l’éditeur (voir la barre d’options spécifique au bloc, sur le côté droit de la page).

Texte alternatif d'une image - Editeur de blocs
Texte alternatif d’une image – Editeur de blocs

SEO pour balises TITLE et META description

Lorsque vous rédigez un article, vous pouvez vérifier les balises TITLE et META description dans la meta box SEO de l’éditeur.

SEO metabox - SEOPress
SEO metabox – SEOPress

Des valeurs automatiques peuvent être attribuées à ces champs, mais à ce stade des choses, il peut être intéressant de les optimiser par vous-même.

Veillez à limiter vos balises TITLE à 60 caractères et à y incorporer vos mots clés. Il peut être habile d’indiquer le nom de votre site à la fin de chacune de vos balises TITLE, mais si votre nom de site est très long, cela restreindra la place pour les mots clés.

Vous pouvez ré-écrire une META description afin d’y incorporer vos mots clés, mais ce qui compte le plus, c’est que ce texte résume précisément le contenu de votre page et incite les internautes à le lire. Le texte des META description s’affichent dans les résultats de recherches, après les liens. S’il n’existe pas de limite officielle à la longueur d’une META description, Google n’affiche actuellement que les 160 premiers caractères.

Évitez de répéter la même META description sur toutes vos pages !

Analyse de contenu avec SEOPress

Une fois que vous aurez terminé de rédiger votre article et d’optimiser vos balises TITLE et META description, vous aurez peut-être envie de contrôler votre contenu à l’aide de la fonctionnalité Analyse de contenu de SEOPress. Saisissez vos mots clés cibles (séparés par des virgules, s’il y en a plusieurs) et cliquez sur « Rafraîchir l’analyse ».

Des voyants rouges et orange vous indiqueront ce qu’il faut revoir.

Les voyants verts désignent ce que vous avez bien fait. Bravo !

Analyse de contenu - SEOPress
Analyse de contenu – SEOPress

Conclusion

En attribuant un titre pertinent à votre article, vous pouvez optimiser bon nombre des éléments essentiels au référencement d’une page : URL, balise H1, balise TITLE. Il vous faudra utiliser vos mots clés dans votre titre et dans votre page.

La fonctionnalité Analyse de contenu de SEOPress vous aidera à faire ressortir les points qui peuvent encore être améliorés. L’obtention d’un bon classement dans les moteurs de recherches dépend de nombreux facteurs, mais vous pouvez améliorer celui-ci grâce à toutes ces optimisations. Il serait dommage de laisser un trop grand nombre de voyants au rouge et à l’orange. Autant poursuivre votre optimisation jusqu’à ce que le statut « Peut être amélioré » passe à celui de « Bien ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Augmentez votre trafic !

Téléchargez SEOPress dès maintenant et débutez l'optimisation du référencement de votre site WordPress.

ABONNEZ-VOUS & obtenez des offres exclusives !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.