L’actualité Google – octobre 2022

Auteur Benjamin Denis
|
Publié le
| Aucun commentaire sur L’actualité Google – octobre 2022
L’actualité Google – octobre 2022

Une grande partie de la volatilité enregistrée dans les résultats de recherche Google en octobre était en dehors des dates de la seule mise à jour officielle du mois, la mise à jour Spam Update. Les plus grands changements ont été enregistrés le 13 octobre, une semaine avant le début de la mise à jour anti-spam et le 22 octobre, un jour après la fin du déploiement de cette mise à jour. La volatilité du 22 octobre était très probablement liée au Spam Update, mais les changements du 13 octobre restent inexpliqués. Bien que ce soit aussi la date à laquelle Google a remplacé ses directives pour les webmasters par un nouveau guide SEO appelé « Essentiels de la recherche Google », ce n’est sûrement qu’une coïncidence.

19 octobre – Mise à jour officielle Spam Update

Annoncée sur le compte Twitter @googlesearchc le 19 octobre, la mise à jour « October 2022 Spam Update » (« mise à jour concernant le spam d’octobre 2022 » en français) a été déployée sur 3 jours. Si vous avez remarqué des changements de classement pour votre site du 19 au 22 octobre, vous avez peut-être été touché par cette mise à jour.

Le SEO australien Brodie Clark a partagé une capture d’écran de Google Search Console montrant pour le site d’un client, la baisse massive de visibilité et de trafic causée par la mise à jour. Pour être plus clair, Brodie a ajouté le texte « Spam Update » et la flèche rouge à la capture d’écran pour illustrer la baisse des clics et des impressions.

L’article Votre site et les mises à jour pour la lutte contre le spam dans les résultats de recherche Google publié par Google pour accompagner la mise à jour explique qu’il marque un changement notable à SpamBrain, le système de prévention du spam basé sur l’IA intégrée dans les résultats de recherche de Google.

Google invite les propriétaires de sites à consulter les règles anti-spam détaillées sur cette nouvelle page pour comprendre quel type de spam pourrait entraîner une perte de classement ou une disparition complète des sites dans les résultats de recherche Google.

La liste complète des techniques de spam répertoriées sur cette page est : le cloaking, les pages satellites, le contenu piraté, le texte et les liens cachés, le bourrage de mots clés, les liens toxiques, le trafic généré automatiquement, les logiciels malveillants, les fonctionnalités trompeuses, le contenu détourné, les redirections trompeuses, le contenu généré automatiquement qui inclut du spam,  les pages affiliées sans valeur ajoutée, le spam généré par l’utilisateur et les escroqueries (y compris l’usurpation d’identité d’une entreprise légitime).  Elle communique également des informations sur la façon dont Google agira sur les demandes de suppression.

Il n’est pas évident de savoir si la mise à jour d’octobre 2022 agit sur une ou plusieurs de ces techniques, mais il est intéressant de noter que Google vient d’ajouter des sections à ses directives sur les fonctionnalités trompeuses, les escroqueries et les demandes de suppression (plus d’informations sur les modifications apportées aux consignes aux webmasters de Google ci-dessous).  Cela pourrait-il être un indice des changements apportés à SpamBrain en octobre ?

Mise à jour non confirmée du 13 octobre

La mise à jour officielle Spam Update s’est déroulée du 19 au 21 octobre. Les solutions de suivi de classement (comme SEMRush Sensor illustré ci-dessous) ont montré peu d’activité au cours de cette période, en dehors du pic de volatilité le 22 octobre. Bien que cela se produise un jour après la mise à jour, il est très probable que les changements de rang aient été liés au déploiement de la mise à jour antispam.

Capture d’écran du capteur SEMRush
Capture d’écran du capteur SEMRush

Cependant, il est intéressant de noter qu’un niveau de volatilité plus élevé a été enregistré le 13 octobre. Google n’a pas communiqué sur une mise à jour à ou autour de cette date, mais une spécialiste des mises à jour Google, Marie Haynes, a rapporté que Google semble avoir apporté de gros changements d’indexation avant le 13 octobre. Ainsi, les changements de classement peuvent avoir été causés non pas par une mise à jour des algorithmes de recherche Google, mais par une modification de l’index des pages que ces algorithmes utilisent pour fournir des résultats de recherche.  Idéalement, Google devrait ignorer cette nuance et communiquer sur chaque changement majeur apporté aux résultats de recherche Google, qu’il s’agisse d’un changement au niveau des algorithmes, de l’index ou de la présentation des résultats.

Essentiels de la recherche Google

Le 13 octobre était également la date à laquelle Google a lancé de nouvelles consignes sur le référencement pour les propriétaires de sites. Cette nouvelle documentation appelée Essentiels de la recherche Google remplace les « Consignes aux Webmasters », qui ont été publiées pour la première fois en anglais il y a 20 ans.

En plus d’un changement de nom, les nouveautés incluent une nouvelle page d’introduction, une nouvelle section sur les exigences techniques et une nouvelle section sur les règles concernant le spam (qui a été référencée lors de la mise à jour Spam Update publiée une semaine plus tard).

De nouvelles pages ont également été ajoutées pour expliquer les dernières mises à jour de Google

Ces pages sont désormais également référencées dans la liste des mises à jour officielle de Google. Cette page donne l’historique des mises à jour officielles du classement de recherche Google remontant à janvier 2020.

Noms de sites dans les résultats de recherche sur mobiles

Le 14 octobre, Google a apporté une modification aux résultats de recherche mobile en ajoutant un nom de site au-dessus de l’URL. Cette mise à jour concerne les résultats de recherche en anglais, français, japonais et allemand uniquement pour l’instant. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une mise à jour du classement, il convient de noter que les modifications apportées aux résultats de recherche peuvent influencer le trafic qu’un site reçoit de Google. Par exemple, si un nom de site associé à une page semble étrange, cela peut réduire le taux de clics pour cette page et réduire le trafic vers un site du jour au lendemain.

Illustration du nom du site dans les résultats mobiles de Google
Illustration du nom du site dans les résultats mobiles de Google

Dans le document Fournir un nom de site à la recherche, Google explique qu’il génère les noms de site en utilisant les informations fournies par le site.  L’utilisation des données structurées WebSite est la méthode préférée de Google. Il peut également utiliser les données fournies dans les balises Open Graph (la propriété og:site_name plus spécifiquement) ou extraire un nom de site des balises TITLE et H1 présentes sur la plupart des pages.

SEOPress génère les données structurés WebSite automatiquement pour votre site WordPress. À partir de la version 6.1, cela inclut les propriétés name et alternateName. Les valeurs utilisées pour ces propriétés sont le Titre du site et le Titre du site alternatif définis dans la section Accueil de l’écran SEO > Titres & Métas.

SEOPress Titres & métas
SEOPress Titres & métas

Réagissant aux commentaires sur cette nouvelle fonctionnalité, Google a précisé plus tard que les noms de sites sont associés à un domaine et non à des sous-domaines. Cela peut être un problème si vous hébergez plusieurs sites sur le même nom de domaine.

Par Benjamin Denis

CEO of SEOPress. 12 years of experience with WordPress. Founder of WP Admin UI & WP Cloudy plugins. Co-organizer of WP BootCamp.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.