Comment mettre en œuvre HREFLANG avec WordPress

Auteur Benjamin Denis
|
Publié le
| Aucun commentaire sur Comment mettre en œuvre HREFLANG avec WordPress
Comment mettre en œuvre HREFLANG avec WordPress

Si vous gérez un site multilingue, peut-être déplorez-vous parfois que la mauvaise version linguistique de votre site s’affiche dans les résultats lors de recherches de mots clés importants. Par exemple, vous lancez une recherche sur votre marque dans Google.fr (France) et les premiers résultats font apparaître des versions anglaises de votre site, alors que celui-ci dispose bien d’une version française.

À un niveau plus détaillé, peut-être votre site dispose-t-il de plusieurs variantes régionales d’une même langue. Vous pourriez ainsi avoir trois sites en anglais pour trois marchés distincts : les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie. Lorsqu’un Australien lance une recherche sur votre site en Australie, vous aimeriez que la version australienne s’affiche dans ses résultats de recherche – et non la version américaine.

HREFLANG vient à la rescousse

HREFLANG a été imaginé pour que les propriétaires de site indiquent à Google (et aux autres moteurs de recherche) quelle version de leur site doit être proposée à quel utilisateur (en fonction de ses préférences linguistiques et de sa position géographique).

Sans l’aide de HREFLANG, les différentes traductions de votre site sont en concurrence les unes avec les autres pour la première place dans Google. Si vous avez des versions différentes de votre site pour les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie, vous disposez probablement de 3 pages d’accueil très semblables sur le même domaine : mysite.com pour les États-Unis, mysite.com/uk pour le Royaume-Uni et mysite.com/au pour l’Australie. La meilleure d’entre elles selon l’algorithme de Google décrochera la première place dans les résultats. Bien que Google.com.au (Google Australie) soit à l’affût des signaux lui indiquant que telle page convient mieux à l’audience australienne, ces signaux peuvent être trop faibles pour donner à mysite.com/au l’avantage sur mysite.com au classement.

urls hreflang example
urls hreflang example

Google affichera alors la page destinée aux États-Unis dans les résultats de recherche australiens, ce qui pourra être problématique pour les internautes australiens.

Grâce à HREFLANG, la page américaine de mysite.com peut envoyer des instructions à Google du type : « Si je sors dans les résultats de recherche en Australie, je cède ma place à la page d’accueil australienne. » Ainsi, même si la mauvaise page se positionne en premier, Google peut l’échanger contre la page australienne, correcte.

À quoi ressemble HREFLANG ?

HREFLANG peut être mise en œuvre de trois manières : par le biais de balises HTLM ajoutées aux pages web, par le biais de code ajouté aux en-têtes HTTP ou par le biais d’un sitemap XML. Le code HTML de notre exemple mysite.com ressemblera à ce qui suit :

  • <link rel="alternate" hreflang="en-US" href="https://mysite.com/">
  • <link rel="alternate" hreflang="en-AU" href="https://mysite.com/au/">
  • <link rel="alternate" hreflang="en-GB" href="https://mysite.com/uk/">

Ce code devrait être reproduit sur toutes les versions d’une page, en incluant l’URL de la page sur laquelle il se trouve. Ici, notre code se trouverait donc dans le code source des pages https://mysite.com/, https://mysite.com/au/et https://mysite.com/uk/. Toutes les pages d’accueil renvoient aux autres pages d’accueil ayant ce code.

links hreflang example
links hreflang example

Sur une page À Propos (About Us en anglais) le code HREFLANG renverra aux différentes versions de la page, comme ceci :

  • <link rel="alternate" hreflang="en-US" href="https://mysite.com/about-us/">
  • <link rel="alternate" hreflang="en-AU" href="https://mysite.com/au/about-us/">
  • <link rel="alternate" hreflang="en-GB" href="https://mysite.com/uk/about-us/">
  • <link rel="alternate" hreflang="x-default" href="https://mysite.com/about-us/">

HREFLANG est un attribut de balise LINK. Il définit l’audience souhaitée et les traductions existantes d’une page à l’aide des codes langues ISO 639-1 (en, fr, es, etc.), le cas échéant précisées par les codes pays ISO 3166-1 (US, AU, GB, etc.). On peut le considérer comme l’équivalent, en code, d’un sélecteur de langue.

  • en-US s’adresse à une audience utilisant l’anglais des États-Unis
  • en-AU s’adresse à une audience utilisant l’anglais d’Australie
  • en-GB s’adresse à une audience utilisant l’anglais du Royaume-Uni (attention, le code pays n’est pas « UK »).

La valeur « x-default » vous permet d’attribuer une URL aux audiences ne correspondant à aucune de celles qui sont déjà spécifiées. Dans l’exemple ci-dessus, si l’internaute n’est pas un locuteur anglais aux États-Unis, en Australie ou au Royaume-Uni, Google privilégiera la version https://mysite.com/about-us/ de la page À propos. Cette page sera privilégiée pour un internaute anglophone au Canada ou pour un internaute germanophone en Allemagne.

HREFLANG peut aussi être configuré par langue – ce qui est la mise en œuvre favorite des sites multilingues. Dans ce cas, HREFLANG prendra uniquement la valeur du code pays à deux lettres :

  • « fr » s’adresse à une audience francophone (aucun pays n’étant défini, il peut s’agir de n’importe quel pays du monde, France comprise).
  • « en » s’adresse à une audience anglophone partout dans le monde
  • « de » s’adresse à une audience germanophone partout dans le monde
  • « it » s’adresse à une audience italophone partout dans le monde

Voici comment les choses se présenteraient en HTML

  • <link rel="alternate" hreflang="en" href="https://mysite.com/english/about-us/">
  • <link rel="alternate" hreflang="fr" href="https://mysite.com/french/a-propos/">
  • <link rel="alternate" hreflang="de" href="https://mysite.com/german/uber-uns/">
  • <link rel="alternate" hreflang="it" href="https://mysite.com/italian/circa-noi/">

 

Comment installer HREFLANG dans WordPress

Le paramétrage de HREFLANG fait partie intégrante d’extensions multilingues pour WordPress comme Weglot, WPML et Polylang. Si vous gérez les multiples versions de votre site sur une seule instance WordPress, vous pouvez entièrement vous reposer sur l’extension pour générer le code HREFLANG sur la base de votre sélecteur de langue.

Vous devez cependant faire attention aux valeurs HREFLANG utilisées pour chacune de vos traductions. Vous devrez peut-être personnaliser vos langues pour gérer plusieurs versions de l’anglais, comme en-GB, en-US et en-AU. Vous devrez peut-être modifier le code HREFLANG d’une traduction anglaise de « en-US » à simplement « en » pour qu’elle devienne la version par défaut de tous les locuteurs anglais. Aucune de ces extensions ne semble proposer la prise en charge de l’option « x-default » pour une traduction ni permettre l’attribution d’une traduction à de multiples audiences (par exemple, une seule version anglaise aussi bien pour l’Australie que la Nouvelle-Zélande).

Pour plus d’informations sur la manière dont les différents outils configurent HREFLANG, consultez ces guides :

Modifier les valeurs HREFLANG dans WPML
Modifier les valeurs HREFLANG dans WPML

Si vous n’utilisez pas d’extension multilingue, vous pouvez essayer de recourir à une extension HREFLANG telle que HREFLANG Tags Lite. Celle-ci ajoute une metabox de balises HREFLANG à différents types d’articles et vous laisse définir les traductions entre les pages. Elle ajoutera ensuite automatiquement le code HTML adapté aux pages.

Faire le bilan d’une mise en œuvre HREFLANG

Google fournit un outil de ciblage international qui établit un rapport sur HREFLANG. Celui-ci faisait auparavant partie des Webmaster Tools de Google, mais n’a pas migré vers la nouvelle Google Search Console. Ce rapport vous montrera si Google a trouvé du code HREFLANG sur votre site, si celui-ci est valide ou s’il contient des erreurs. Google a admis que les résultats de ce rapport étaient quelque peu déroutants, car ils ne s’appuient pas sur une validation en temps réel du site, mais sur les versions des pages indexées. Il rend le débogage des erreurs difficile dans la mesure où il faut attendre que Google ait indexé une page avant de savoir si les erreurs ont été corrigées.

Dans l’article Signaler les versions localisées de votre page à Google, Google recommande aussi d’utiliser deux outils indépendants pour contrôler les codes HREFLANG.

Malheureusement, même lorsque HREFLANG a correctement été mis en œuvre, Google ignore parfois vos instructions et continue à afficher la mauvaise page dans les résultats de recherche. Dans une étude de cas à venir, nous aborderons d’autres méthodes pour vous assurer que les moteurs de recherche affichent la bonne page pour un pays ou une langue donnés.

Par Benjamin Denis

CEO of SEOPress. 12 years of experience with WordPress. Founder of WP Admin UI & WP Cloudy plugins. Co-organizer of WP BootCamp.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.