Introduction au SEO on-page sous WordPress

Auteur Benjamin Denis
|
Publié le
| Aucun commentaire sur Introduction au SEO on-page sous WordPress
Introduction au SEO on-page sous WordPress

Le SEO on-page désigne les optimisations que vous pouvez réaliser sur votre site web pour améliorer votre positionnement. On le distingue du SEO off-page, qui désigne des facteurs de classement comme les liens, les avis et les réseaux sociaux, tous situés en dehors de votre site.

Bien que le terme « on-page » soit généralement employé comme synonyme de « on-site », il peut parfois décrire des optimisations applicables à une page spécifique, pour un mot clé spécifique. Ces techniques comprennent l’ajout de mots clés à des éléments importants de la page, tels que son URL, la balise TITLE ou le titre H1.

Certaines optimisations on-page peuvent être pratiquées à l’échelle du site pour améliorer le SEO de l’ensemble des pages. Exemple : améliorer la vitesse des pages en migrant vers un serveur plus rapide.

Pour résumer les choses, le SEO on-page concerne des améliorations que les propriétaires de site devraient pouvoir apporter directement à leur site web, afin d’en améliorer le positionnement. Toutefois, des logiciels de CMS comme WordPress peuvent empêcher les propriétaires de site de réaliser toutes les actions susceptibles d’optimiser leur site à des fins de référencement.

Facteurs de classement on-page

La question de savoir quels signaux sont utilisés par les moteurs de recherche pour classer les pages est sujette à débat. Au lieu de dresser une liste complète de ces éventuels signaux, examinons de près ce que Google nous dit de ses algorithmes de recherche dans la présentation Comment fonctionne la recherche Google ?

Illustration de la Pertinence des pages Web dans « Comment fonctionne la recherche Google ? »
Illustration de la Pertinence des pages Web dans « Comment fonctionne la recherche Google ? »

Ce document explique que Google utilise de nombreux algorithmes pour classer les pages dans les résultats de recherche et que nombre des signaux utilisés par ces algorithmes exploitent des informations puisées dans les pages elles-mêmes. Les facteurs clés énumérés sont :

  • Analyse des termes de recherche,
  • Recherche de correspondance,
  • Affichage des meilleurs résultats,
  • Classement des pages selon leur utilité et
  • Prise en compte du contexte.

À la lecture de ce document, nous pouvons identifier certains facteurs de classement on-page importants.

Actualité

L’algorithme de Détection des actualités est décrit dans la partie Analyse des termes de recherche. Pour certaines requêtes, Google accordera un meilleur classement à des pages récemment créées plutôt qu’à du contenu ancien. Rédiger régulièrement de nouveaux articles peut donc vous conférer un avantage pour certains mots clés. De plus, les articles publiés sous WordPress contiennent automatiquement une date de publication, ce qui facilite la tâche à Google.

Utilisation de mots clés

Pour Google, la pertinence d’une page envers la requête d’un utilisateur est un facteur de classement déterminant et « Le signal le plus simple indiquant la présence d’informations pertinentes dans une page Web est la présence de mots clés figurant dans votre requête de recherche. »

Par ailleurs, toujours selon Google, « Si ces mots clés se trouvent sur la page ou apparaissent dans les titres ou le corps du texte, l’information a plus de chances de répondre à vos besoins. »

Des pages peuvent figurer dans le classement pour des requêtes ne contenant pas le terme de recherche ciblé, mais en règle générale, vous devriez suivre ce conseil et vous assurer que le mot clé ciblé est non seulement visible dans un article, mais qu’il est également utilisé dans les « titres » tels que le titre de l’article et que cet élément est bien publié avec une balise H1 par votre thème.

Nous pouvons également vous conseiller d’utiliser ce mot clé dans les balises TITLE, les URL (par le biais du permalien) et les META descriptions.

Qualité de la réponse

En dehors de la simple correspondance de mots clés, les nouveaux algorithmes de Google s’efforcent désormais de remplir la condition suivante : « La page ne doit pas seulement reprendre les termes de votre requête : elle doit vous offrir la réponse souhaitée. »

Un algorithme évalue la qualité de la réponse, notamment la présence d’autres contenus pertinents, tels que des vidéos, des images et des listes. Prenant l’exemple d’une personne effectuant une recherche sur le mot « chiens », Google explique qu’une réponse de bonne qualité proposerait « du contenu pertinent, tel que des photos de chiens, des vidéos, la liste des races de chiens, etc. » Une réponse de mauvaise qualité fournirait un texte répétant le mot « chiens » des centaines de fois.

Rédiger de bonnes réponses est important, mais il est également intéressant de fournir du contenu supplémentaire sous forme d’images, de vidéos et de listes. WordPress vous permet d’ajouter facilement tous ces éléments à vos articles.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un facteur on-page, il est intéressant de noter que Google déclare également utiliser des « données d’interaction globales et anonymes » pour évaluer la qualité d’une réponse dans une page. On peut en déduire que cela signifie que Google mesure le temps passé par les utilisateurs sur une page et utilise celui-ci comme facteur de classement.

Voici un encouragement supplémentaire à créer du contenu engageant ! Le fait de passer beaucoup de temps à lire votre contenu peut constituer un facteur de classement !

Qualité du contenu

La partie consacrée à la qualité du contenu s’intéresse aux signaux off-site, notamment les liens (PageRank), l’EAT (expertise, authoritativeness, and trustworthiness), ainsi que les algorithmes antispam capables d’analyser des facteurs off-page tels que les liens, mais également des facteurs on-page, dont le code HTML et le contenu texte.

On constate que Google parvient de mieux en mieux à détecter le contenu généré automatiquement et fait en sorte que les pages créées en plagiant du contenu d’autres sites ne figurent pas dans les SERP.

Si l’EAT est principalement un facteur off-site, il est important de faire en sorte que Google puisse correctement identifier l’organisation ou la personne à l’origine d’un site ou d’un article. La meilleure façon de s’assurer que Google puisse relier un site à une entreprise locale, c’est d’utiliser des données structurées du type schéma LocalBusiness. Nous vous recommandons également d’ajouter le nom de votre société, son adresse postale et son numéro de téléphone très clairement sur chaque page de votre site. Et d’identifier tout aussi clairement les auteurs des articles.

Convivialité des pages web

Une autre partie de la présentation « Comment fonctionne la recherche Google ? » s’intéresse aux facteurs influençant l’expérience des utilisateurs. Ces facteurs sont désormais regroupés dans les algorithmes de la recherche Google sous l’intitulé Expérience sur la page. Ils comprennent la vitesse de la page, mais également la compatibilité de votre site avec les appareils mobiles et l’utilisation de HTTPS.

Optimiser la vitesse de page et, surtout, les signaux web essentiels (Core Web Vitals) est une amélioration on-page importante, qui peut améliorer votre positionnement dans Google et générer plus de trafic vers votre site.

Indexation comme facteur de classement

L’exploration et l’indexation sont mentionnées dans la partie Principes de base de la recherche Google de « Comment fonctionne la recherche Google ? » Pourtant, celles-ci sont rarement citées en guise de facteurs de classement. Google doit être en mesure de trouver une page et d’analyser correctement l’information qu’elle contient. Sinon, cette page pourrait ne jamais être incluse dans l’index des pages de Google, rendant impossible sa présence dans les résultats de recherche.

Les facteurs on-page tels que les liens internes, les redirections, robots.txt et les sitemaps doivent également faire partie des améliorations SEO on-page que vous devriez être capable d’apporter à votre site. La Google Search Console peut être utile pour détecter les pages que Google a trouvées, mais n’a pas indexées.

Comment réaliser votre SEO on-page sous WordPress

WordPress vous permet de rédiger et publier régulièrement des articles, en toute simplicité. Vous pouvez consacrer vos efforts à produire des réponses de qualité plutôt que du code HTML, CSS et Javascript. Toutefois, vous aurez besoin d’une ou plusieurs extensions pour réaliser toutes les optimisations on-page sans codage.

SEOPress vous permet de réaliser de nombreuses actions SEO, dont :

  • Personnaliser les balises TITLE
  • Modifier les META descriptions
  • Analyser le contenu
  • Ajouter le schéma LocalBusiness
  • Fournir un sitemap
  • Gérer les balises META pour les robots
  • Ajouter les codes de vérification de Google Search Console
  • Des catégories supplémentaires de données structurées schéma
  • Des redirections
  • Des modifications de robots.txt
  • Des fils d’Ariane
  • Des tests de la vitesse de page Google

L’utilisation de mots clés restant l’un des facteurs de classement les plus importants, vous pourriez poursuivre votre lecture avec l’article Optimisez votre article WordPress pour un mot clé.

Vous pourriez également lire Comment utiliser les schémas dans votre site WordPress avec SEOPress PRO, Optimiser votre site WordPress pour Google EAT et 10 astuces pour accélérer les performances de votre site, avant d’initier d’autres actions SEO on-page importantes. Plus d’articles à paraître dans les semaines à venir !

Par Benjamin Denis

CEO of SEOPress. 12 years of experience with WordPress. Founder of WP Admin UI & WP Cloudy plugins. Co-organizer of WP BootCamp.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.